POEME
lu au cours du diner qui a suivit la remise des prix
du 5e Concours de personnalisation de boîtes aux lettres
   

Ancienne


Nouvelle

   

Vous me direz, quoi de plus banal
Qu'une vulgaire boîte aux lettres ?
Elles sont toutes semblables,
Toutes calculées aux mêmes centimètres !

A Saint-Martin-d'Abbat, rien de tout ça.
Pourquoi ne pas les décorer ?
S'est dit un jour un villageois.
Et l'expérience fut lancée.


Un défi pas facile à réaliser
Sans savoir si les gens participeraient.
Mais il fallait tout de même essayer
Et les citoyens s'y mettaient.


De-ci, des morceaux de bois,
De-là, de la ferronnerie,
Là, un rigolo petit toit,
Et là-bas, une petite touche de crépi.

Tout ceci s'étant tellement bien passé
Que la citadelle reçue son mérite
En affichant fièrement un panneau estampillé
A l'entrée du bourg émérite…

– Le village des boîtes aux lettres –
Mesdames, Messieurs, une réussite de maîtres
Merci, et continuez à aimer votre facteur
Si enjoué de cette gentille faveur.

Roxane – 29 Septembre 2001